Analyse des tensions

Les entrevues d’histoire orale impliquent des échanges sociaux complexes et différents facteurs qui influencent grandement le déroulement de celles-ci, tels que la complexité des vies humaines, l’âge, le niveau de scolarité, les qualités personnelles, etc. La personne qui réalise l’entrevue et celle qui l’accorde doivent toutes deux composer avec ces facteurs, qui peuvent souvent instaurer un climat tendu pour toutes les deux et susciter des réactions émotionnelles imprévisibles, changeant de ce fait la dynamique de l’entrevue. Par conséquent, des tensions peuvent survenir en raison d’un malaise ou de conflits d’intérêt, par exemple. La personne qui réalise l’entrevue doit comprendre ces facteurs et le tournant que peut prendre la rencontre, afin d’appréhender le déroulement de celle-ci et de développer sa sensibilité.

L’analyse des tensions vise à identifier les tensions au sein des transcriptions d’entrevues et des traductions de celles-ci, en prenant en compte une liste d’indicateurs de tensions potentielles, les disfluences (marques d’hésitation, ruptures ou encore répétitions et «  faux départs  »), les signes de réticence ainsi que l’émotion palpable dans les réponses des personnes interrogées. Nous considérons également les signaux prosodiques tels que le rire ou le silence comme des signes de réticence. Cet outil identifie également les signes de tension dans les situations au cours desquelles la personne interrogée donne des réponses anormalement longues ou courtes pour des questions spécifiques. L’analyse des tensions permet donc de déceler des possibles signaux et indicateurs que les chercheurs peuvent examiner afin d’identifier les occurrences réelles de tensions.

 

Instructions

  • Télécharger la transcription d’une entrevue au format .docx
  • La transcription doit comporter une estampille temporelle présentée sous la forme xx:yy:zz avant le début de la conversation
  • L’outil ne traite que les conversations transcrites après l’estampille temporelle.
  • Les noms ou pseudonymes des personnes qui participent à l’entrevue doivent précéder les questions et les réponses (voir le modèle ci-dessous)
  • Les questions doivent être rédigées en caractères gras (voir le modèle ci-dessous)
  • Les réponses doivent être rédigées en caractères romains (voir le modèle ci-dessous)
  • L’outil exige que la transcription soit présentée en suivant le modèle ci-dessous
  • Tout élément non présenté en suivant le modèle ci-dessous n’est pas reconnu par l’outil